Please enable JS

Maison&Objet : lumière sur le design français

02 janvier 2020

Retour aux sources pour la prochaine session : la France est le pays sélectionné pour le programme Rising talent award.

Chaque édition de Maison&Objet, le salon professionnel de la décoration, du design et de l’art de vivre, met à l’honneur une nouvelle génération de talents et de noms prometteurs originaires d’un pays particulier. Après l’Italie, le Liban, la Chine et, dernièrement, les États-Unis, le salon fait un retour aux sources en s’intéressant à une sélection minutieuse de 5 designers et d’un duo français.
Les travaux de ces happy few occuperont une place de choix lors de la prochaine édition du salon Maison&Objet qui se déroulera du 17 au 21 janvier 2020 au Parc des expositions de Paris-Nord Villepinte. « L'année 2020 marquera le 25e anniversaire du salon et nous avons pensé que ce serait l’occasion idéale de revenir à nos racines en faisant un tour d'horizon des meilleurs jeunes talents français, explique Philippe Brocart, directeur général de Safi, société organisatrice de Maison&Objet. Peu de pays peuvent se targuer d’un patrimoine aussi riche dans le domaine des arts décoratifs et du design que celui de la France; aujourd’hui, cette tradition est perpétuée par une nouvelle génération très prometteuse qui repousse les frontières de sa discipline. »

Design à la française
De Jean-Michel Frank à Joseph Dirand, de Charlotte Perriand à India Mahdavi, l’histoire du design a toujours été jalonnée et façonnée par les talents made in France. Une sélection de jeunes designers vient aujourd'hui apporter sa contribution à cet héritage avec de nouvelles histoires à raconter et une myriade d’objets novateurs qui, derrière une esthétique distincte en apparence, partagent souvent une démarche et une philosophie similaires. « Actuellement, on observe deux tendances principales sur la scène émergente du design français, indique René-Jacques Mayer, directeur de l’école Camondo. La première est que les designers développent des liens plus étroits avec l'artisanat. Ils se distinguent moins par des produits industriels que par des objets fabriqués en quantité limitée selon des savoir-faire traditionnels. La deuxième tendance est que ces jeunes talents ne s’intéressent plus au simple design d’une chaise ; ils cherchent à créer des objets qui ont une dimension bien plus sociétale. Leur objectif majeur est de résoudre des problèmes et de proposer de nouvelles utilisations. »

Un panel composé de six experts du design français a sélectionné les Rising Talents de cette édition : Pierre Charpin (nommé créateur de l’année de Maison&Objet en 2017) ; Guillaume Houzé (président de Lafayette Anticipations - Fondation d'entreprise Galeries Lafayette qui propose un soutien financier aux talents créatifs.) ; Didier Krzentowski (cofondateur de la Galerie kreo, installée à Paris et à Londres) ; René-Jacques Mayer (directeur de l’école Camondo spécialisée dans le design qui compte Pierre Paulin et Philippe Starck parmi ses anciens élèves) ; Françoise Seince (historienne d’art et directrice des Ateliers de Paris, une structure dédiée à la promotion des entreprises de la création dans les domaines des arts, de la mode et du design) ; Pierre Yovanovitch (architecte d’intérieur français).

Les designers sélectionnés pour cette session de janvier 2020 sont :
> Adrien Garcia (www.studioadret.com)
> Julie Richoz (www.julierichoz.com)
> Laureline Galliot (www.laurelinegalliot.com)
> Mathieu Peyroulet Ghilini (peyroulet-ghilini.com)
> le duo parisien Natacha & Sacha (natachasacha.fr)
> Wendy Andreu (www.wendyandreu.com)

Les 6 Rising Talents de cette édition partagent un certain nombre de dénominateurs communs. Le premier est leur proximité géographique : tous sont principalement installés à Paris. Autre point commun, leur formation : 4 d’entre eux sont diplômés de l’ENSCI-Les Ateliers, la célèbre école du XIe arrondissement de Paris. Par ailleurs, 4 d’entre eux ont accédé à la notoriété après avoir été lauréats des prix du Design Parade organisés chaque année à la Villa Noailles à Hyères. La manière dont leurs préoccupations respectives se recoupent est par ailleurs notable. L'écologie occupe une place de premier plan, que ce soit à travers les objets voués à durer et à traverser les générations d’Adrien Garcia, les créations chauffantes innovantes qui réduisent la consommation d’énergie de Natacha & Sacha, ou encore la passion de Wendy Andreu pour le travail avec des moules en acier qui génèrent peu de déchets. On note également une attirance pour le fait-main, que ce soit à l'aide de matériaux anciens ou résolument innovants, ainsi que la volonté de remettre en cause le status quo et de proposer de nouvelles solutions. Il en va ainsi de l'approche expérimentale de Mathieu Peyroulet Ghilini. Cette démarche est plus évidente que jamais dans les domaines de la technologie et de la production de masse. Comme l’indique Laureline Galliot : « Je suis stressée à l’idée qu’une machine crée des formes géométriques parfaites. Je veux qu’on rééduque le regard à accepter des formes plus organiques et moins industrielles. »

Partager cet article