Please enable JS

Bolia s'implante en France

27 août 2018

L’enseigne de décoration scandinave ouvre son premier magasin français à Paris.

Bolia a inauguré le 8 juin 2018 son premier magasin français. Situé sur le boulevard Saint-Germain, dans le Ve arrondisse- ment de Paris, ce dernier propose, sur près de 370 m2 répartis sur trois étages, de la décoration, des tissus d’ameublement, des luminaires, l’univers de la salle de bains, ainsi que celui des senteurs. Peu connue des Français, l’enseigne existe pourtant depuis 18 ans. Créée en 2000 à Aarhuis, au Danemark, elle compte aujourd’hui une cinquantaine de magasins, et près de 130 points de vente répartis dans 23 pays : en Belgique, en Suisse, en Allemagne, au Danemark, en Suède, en Norvège et aux Pays-Bas, notamment. Elle est ainsi déjà distribuée, par exemple, chez Home autour du monde de Bensimon ou à La Maison Trousselier.

En 2012, l’enseigne a cherché comment se différencier et décidé de mettre en avant la créativité. Ce tournant, par lequel elle a opéré un changement d’identité, semble se révéler payant, puisque, depuis six ans, la marque danoise connaît un développement important : 10 % de croissance du chiffre d’affaires chaque année, et de nombreux prix remportés. C’est une marque qui investit beaucoup sur la pho- to, la video, et la musique. Son PDG, Lars Lyse Hansen, est aussi DJ, donc très lié à cet univers.

L’enseigne, créative, travaille avec quelque 30 designers (un mélange de créateurs montants et de noms bien connus). Cette année, 14 nouveaux designers ont rejoint l’équipe, et pour cette collection, Bolia a fait appel en particulier à deux Français : le studio AC/AL et le designer Laurent Batisse.

D’autres ouvertures prévues en France

Bolia sort près de 300 pièces par an, réparties sur deux collections. Les grosses pièces (canapés, meubles, etc.) sont confiées à des de- signers extérieurs, tandis que les petites pièces sont plutôt réalisées par les équipes internes. Et, à chaque saison, l’ensemble est intégralement changé. L’enseigne danoise mise beaucoup sur la personnalisation (couleurs, matières) : le client peut donc adapter le produit à son goût. Le distributeur dispose aussi d’une boutique en ligne et propose un service de click and collect sur un grand nombre d’articles. Notons que la marque n’a pas de stock : les retours et les invendus sont recyclés.

L’enseigne scandinave, qui poursuit son développement international, devrait multiplier les implantations en France. « Normalement, si tout va bien, d’autres ouvertures – sept ou huit – suivront assez rapidement, prévoit Vincent Bled, responsable du magasin Bolia Paris. D’abord avec un deuxième magasin à Paris, puis d’autres à Nice et Lyon. » Une équipe de six personnes accueillera les clients parisiens. « Nous travaillons beaucoup avec des extérieurs, c’est l’esprit de l’enseigne. En général, il y a beaucoup de monde le samedi », précise Vincent Bled. Quant au profil des clients ? « Nous avons des entrées de gamme, des petites pièces qui peuvent intéresser aussi des étudiants, et des produits plus chers. La clientèle cible a majoritairement entre 30 et 40 ans... » Si l’enseigne doit communiquer pour se faire connaître, le responsable observe qu’elle ne part pas de zéro : « Les clients ne connaissent pas forcément la marque, mais ils ont souvent déjà vu des produits, qui étaient commercialisés en BtoB chez les revendeurs ».

Partager cet article