Please enable JS

Paris tenus pour cristel

19 septembre 2018

Outil industriel restructuré, productivité accrue, développement à l’international et, en 2018, un Red Dot Design Award : l’entreprise comtoise poursuit son développement sans déroger aux valeurs qui l’animent depuis sa création.

Circuit de production modernisé. Le spécialiste de la cuisson haut de gamme a investi massivement en vue de moderniser son outil de production. L’usine historique de Fesches-le-Châtel est aujourd’hui une industrie 4.0 qui bénéficie d’un parc matériel renouvelé, avec de nouvelles lignes automatisées d’emboutissage (permettant la production d’articles de diamètre compris entre 12 et 40 cm, donc de développer les profondeurs de gammes), de brasage, de polissage et rayonnage. Opérationnel depuis 2017, un atelier automatisé de 600 m2 dédié à la pose du revêtement antiadhérent (qui concerne plus de la moitié des poêles vendues par Cristel) est désormais intégré à l’usine (pour un investissement de 1,5 million d’euros), permettant au fabricant de ne plus sous-traiter cette activité et de réaliser celle-ci pour le compte d’autres entreprises.

Risques. Une fois n’est pas coutume chez Cristel, l’entreprise a osé prendre des risques. Cette modernisation de l’usine représente un investissement de 5 millions d’euros sur les années 2016 et 2017. Il en résulte une capacité de production considérablement augmentée (600 000 pièces sortent des ateliers chaque année), sans concession à l’exigence de performance chère à Cristel, que ce soit en termes de rentabilité et de qualité de la production, et du respect des délais de livraison. Risques qui se révèlent donc payants puisque Cristel a enregistré une progression de 11 % du chiffre d’affaires en 2016 et 4 % cette année pour atteindre 12 millions d’euros.Pas de concession non plus concernant la préservation de l’effectif humain : « Cette modernisation a été menée dans le souci de nous séparer d’aucun de nos employés », souligne Bernadette Dodane, coprésidente de Cristel. L’intégration des activités auparavant sous-traitées ont permis à l’entreprise de ne pas se retrouver en sureffectif, et les collaborateurs dont les tâches sont désormais assurées par les pro- cessus automatisés ont bénéficié de formation, avec une montée en compétence et en rémunération à la clé. Trois d’entre eux ont notamment été réaffectés à l’atelier de revêtement anti-adhérent. Un pari audacieux pour l’entreprise qui a orchestré simultanément d’importantes transformations de son outil industriel et l’évolution de carrière de la plupart de ses collaborateurs.

Innovation. A l’origine du concept Cook and serve et précurseur dans le matériel de cuisson compatible induction, Cristel s’est lancé l’an dernier à la conquête des chefs avec Castel Pro, une gamme en matériau multicouche composé de 5 épaisseurs (3 d’aluminium entourées de 2 couches d’inox) pour une répartition uniforme de la chaleur sur le fond et les parois, et une montée et une descente en température rapides. Autre innovation, le mécanisme sans jeu breveté PerfectLock qui équipe les poignées Zénith 3, pour une sécurité accrue lors de l’utilisation du produit.

Style. Cristel se démarque aussi par le design de ses articles culinaires. La plus récente des récompenses en la matière est le Red Dot Design Award, attribué au fabricant français cette année pour la sauteuse Casteline à poignée amovible en bois de noyer (photo). Légère, naturelle, ennoblissant l’inox, la dernière innovation Cristel est aussi disponible en bois de hêtre et d’olivier. Derrière cette création, le travail en binôme de Paul Dodane, coprésident de Cristel et designer de toutes les collections de la marque, et de Pascal Drouville, ingénieur développement produits. Pour la seule année 2017, Cristel a remporté pour sa poignée sans jeu Zénith 3 PerfectLock le label de l’Observeur du Design et le prix spécial du German Design Award, ainsi que le prix “winner 2017” du German Design Award pour la collection Strate, lancée en 2000. La dernière-née des collections Cristel, Castel Pro, n’est pas en reste avec puisqu’elle a reçu l’Observeur du design 2018.


Territoires à conquérir. Avec un chiffre d’affaires réalisé à 70 % en France, l’export est un axe stratégique pour Cristel, déjà bien implanté au Japon depuis une vingtaine d’année et qui poursuit son travail de développement sur le continent asiatique. L’aventure se poursuit aussi aux États-Unis, où Cristel a implanté une filiale il y a 6 ans, avec la patience pour mot d’ordre pour se développer sur ce marché, qui n’est pas forcément des plus favorables pour le commerce de détail. « Nous sommes en compétition avec de grands groupes structurés aux capacités d’investissement énormes, observe Damien Dodane, directeur export de Cristel. En tant qu’outsiders, nous cherchons la bonne façon d’implanter notre marque. » Qui l’est déjà notamment chez Walmart, Williams Sonoma, Bloomingdale’s et Home Depot, alors qu’elle était inconnue aux Etats-Unis il y a 5 ans. Le chiffre d’affaires sur ce marché avoisinait 600 000 $ en 2017, avec un objectif de 750 000 $ pour 2018. Du côté du Vieux Continent, la marque progresse notamment sur les marchés scandinave et britannique.

Environnement. L’entreprise s’inscrit dans une démarche de respect environnemental, et ce depuis ses débuts. Cristel est d’ailleurs signataire du manifeste des chefs d’entreprise en faveur d’une véritable transition écologique de la France. L’engagement en la matière se traduit aujourd’hui dans le processus industriel, avec une usine modernisée encore moins polluante. En outre, plus de 85 % des déchets générés par l’activité de l’usine sont recyclés. Recyclage également des eaux de process avec un fonctionnement en circuit fermé. Cristel a aussi fait le choix de consommer une électricité issue de sources renouvelables. Quant au chauffage de certains ateliers, il est assuré via la récupération de l’énergie calorifique des compresseurs. Environnement se conjugue aussi avec santé chez Cristel, avec la conviction que le matériel de cuisson est aussi important que la nature de l’aliment. Autrement dit, qu’il est vain d’acheter des denrées bio si elles ne sont pas préparées dans des ustensiles qui préservent leurs qualités : maîtrise de la température avec les articles inox, cuisson avec des ustensiles à corps thermo-diffuseurs pour préserver les nutriments, réduction de la quantité de matière grasse avec un fond revêtu. Spécificité Cristel : le fond inox qui facilite la cuisson sans graisse grâce à la qualité de sa matière première et la structure du rayonnage, réalisé de sorte que les aliments n’accrochent pas lors de la cuisson Concernant le revêtement antiadhérent, Cristel a également fait le choix d’un matériau, certes d’aspect mat et de texture légèrement brute, qui exclut les solvants tels que le PFOA, le PFOS et le NMP. Un parti-pris assumé par l’entreprise, dans le respect des personnes qui travaillent sur les lignes de production et les consommateurs finaux.

Longévité. Cristel garantit à vie ses produits contre les vices de fabrication et de qualité des matériaux. L’entreprise propose également le rechapage des poêles anti-adhérentes (France et pays limitrophes uniquement) et a désormais intégré cette activité : 12 000 à 13 000 pièces reviennent ainsi chaque année à l’usine pour y recevoir un nouveau revêtement puis un polissage complet, avec un coût pour le consommateur équivalant environ à un tiers du prix d’achat du produit. A la clé, une économie de matières premières et un rejet de gaz à effet de serre réduit. Et une offre de service pour les partenaires détaillants, autre clé de voûte de la philosophie Cristel. 

Concours de vitrines cristel : Le palmarès 2018

Le fabricant d’ustensiles de cuisson avait choisi le thème “retour du jardin” pour cette 33e édition.

Les vainqueurs du concours 2018 du concours de vitrines pro- posé chaque année par Cristel ont été désignés parmi 119 participants en juin dernier par un jury composé de représentants de la presse professionnelle (dont Offrir International), grand public et d’interprofessions. Quatre principaux critères pour le classement étaient définis : l’attractivité (un impact visuel fort, l’origina- lité et la créativité), l’exclusivité (présence dominante ou exclusive des produits Cristel et mise en valeur de la marque), la conformité au règlement, et la mise en avant des innovations et des avantages Cristel (concept amovible, fabrication française, etc.). Les gagnants remportent un week end d’exception à Megève (Haute-Savoie), aux Fermes de Marie, accompagné d’un dîner de gala au Flocon de Sel, table du chef Emmanuel Renaut (3 étoiles au guide Michelin). Le palmarès en image.





Partager cet article