Please enable JS

Porcelaine française : un marché en transition

28 septembre 2017

Le secteur de la porcelaine en France a connu ces dernières années de profondes mutations. Pour résister, les marques nationales sont condamnées à exporter et à innover.

Aujourd’hui, une dizaine d’acteurs significatifs se partagent le marché de la fabrication de porcelaine en France », indique Guy Bourgeois, vice-président du Comité Francéclat, comité professionnel au service – entre autres – du secteur des arts de la table. « Bernardaud, Hermès, Haviland, Raynaud, Deshoulières, Revol, Degrenne, Pillivuyt, J.L Coquet… » ont dû affronter de grands défis ces dernières années. « Depuis 15 ans, le marché de la porcelaine a connu des transformations considérables, en partie dues aux évolutions de la société et aux bouleversements des modes de consommation », analyse Guy Bourgeois. « L’utilisation de la porcelaine était très normée depuis le XIXe siècle. Aujourd’hui, c’est un bien de consommation courante comme un autre. » 

Parallèlement, les marques françaises ont dû faire fa...

Pour découvrir la suite vous devez être abonné

Partager cet article