Please enable JS

Moser, au service des rois

02 mai 2018

La maison, qui a célébré son 160e anniversaire en 2017, a paré les tables des grandes cours et demeure la référence historique du cristal en République tchèque.

Créée en 1857 par le graveur de verre Ludwig Moser à Carlsbad, dans la région ouest de la République tchèque, la maison Moser a rapidement remporté de nombreux prix internationaux et devient le fournisseur officiel de l’empereur austro-hongrois Franz Joseph Ier. Au début du XXe siècle, Moser fournit aussi bien les cours d’Angleterre, du shah de Perse que le pape Pie XI. 

En 1911, le fils du fondateur, Leo Moser apporte des innovations en utilisant la technique d’oroplastique et en introduisant la couleur avec des oxydes colorés rares.

Aujourd’hui, détenue par une société tchèque par actions, la marque est exportée principalement aux Etats-Unis, en Asie et en Russie. Exposant depuis 2003 au salon Maison&Objet, la société espère un meilleur référencement en France (actuellement 5 points de vente) et mise surtout sur un développement au Moyen-Orient et aux Etats-Unis.

Nouveauté de cette année, la série de verres Butterfly, de la collection Story of Colours, a été créée par Lukas Jaburek, directeur artistique de Moser. 

Les verres mettent en scène les couleurs infinies évoquant les papillons gravés délicatement dans le cristal. Souhaitant entrer dans une ère plus écologique, Moser propose dorénavant un cristal sans plomb. Ses best-sellers restent toutefois des modèles classiques, tels que les emblématiques services Copenhagen de 1909 et Splendid de 1911. 

L’innovation passe surtout par les objets décoratifs en collaboration avec des artistes à découvrir dans la nouvelle galerie à Carlsbad ou dans le flagship store au centre-ville de Prague.


Article issu de l'enquête "Les nouveaux prismes du cristal" :


Partager cet article