Please enable JS

Bowl Mania

10 septembre 2018

En version sucrée ou salée, le bol est le contenant star du moment. Volant la vedette aux assiettes, il entre dans les collections de nombreuses marques d’arts de la table. Décryptage d’un phénomène culinaire.

Elle est partout : les restaurants, les boutiques, les couvertures de livres de recettes et bien entendu les réseaux sociaux (voir encadré). En l’espace de quelques années, la bowl food ou l’art de manger dans un bol s’est imposée. Pourquoi ? Une forme pratique, jolie et qui correspond à une des envies du moment : manger sainement. « Selon un rapport sur le retail et les arts de la table paru au Royaume-Uni en 2017, les ventes de bols ont augmenté de 5 % com- parées à une baisse de 12 % des achats pour les assiettes, confirme-t-on chez Royal Doulton. À notre tour, nous avons introduit le bol dans nos nouvelles collections. »

Tendance healthy

 Venus des quatre coins du monde, les bowls ont un point commun : proposer un repas complet à base d’aliments frais choisis pour leur équilibre nutritionnel. Le Buddha bowl se veut l’allié des vegans. Combinant les légumes, les céréales, les légumineuses et les oléagineux, il mélange cru/cruit, chaud/froid et différentes textures. Quant au Poke bowl (prononcez « poké » qui signifie « morceau » ou « couper »), il vient tout droit d’Hawaï où il est une entrée typique. Il associe les poissons crus découpés en dés marinés, les fruits, les légumes (avocats en tête), les graines, sans oublier le riz. Côté sucré, après le Smoothie bowl (concentré de yaourt, fruits, céréales et graines), place à l’Açaï bowl qui doit son nom aux baies d’Amazonie mixées avec de la banane, agrémentées de fruits, granola, chocolat...



Une offre venue des chefs

Si les grands noms des arts de la table sont sur le coup depuis une dizaine d’années, le retail exploite le filon depuis peu. « La tendance est venue du CHR où les chefs utilisent le bol depuis longtemps, souligne Blandine France, directrice de la marque Degrenne Paris. Nous avons été précurseurs sur ce marché en y lançant notre Cocotte Gourmet avant de la proposer au grand public.» Depuis les coloris blanc et carbone des débuts au bleu électrique en 2017, la nouvelle ligne Bahia décline ce bol, au nom et à la forme étudiés, en 5 nouvelles teintes. Chez Villeroy & Boch, il est aussi un contenant phare. « Il fait partie intégrante de nos collections depuis environ 10 ans à l’image de notre best-seller NewWave, confirme Antje Strangemann, Head of Global Marketing Tableware de la marque. Nous sommes même allés jusqu’à créer la gamme Dune, une édition spéciale de bols pour la chaîne de restaurants Vapiano. »



Un nouveau rituel alimentaire

« Surfant sur la tendance de la World food, en retail le bol est devenu incontournable et tendance, explique Guillaume Havaux, directeur adjoint chez EK France (Culinarion et Ambiance & Styles). Sur nos tables mais aussi pour un apéritif dinatoire, le déjeuner ou un goûter, il tend à élargir son pouvoir d’utilisation et de séduction grâce à tout un tas de nouvelles formes. » De fait, la cuisine du monde met depuis longtemps le bol à l’honneur, notamment en Asie. Et l’arrivée des recettes à base de graines (quinoa, blé) a rendu son usage plus pratique qu’une assiette. « La forme du bowl est fonctionnelle et répond à une nouvelle façon de manger qui se démocratise », conclut Blandine Franc. Le bol a tout bon !



Partager cet article