Please enable JS

Le noir et blanc, un classique indémodable

02 janvier 2019

Sobre, minimaliste, l’association du noir et du blanc n’est pas pour autant dénuée de subtilité. Elle confère aux intérieurs élégance et structure. Et cela n’est pas près de s’arrêter.

Lorsque l’on évoque le noir et blanc dans la décoration, il est difficile de ne pas parler de la célèbre architecte et designer française Andrée Putman, née en 1925 et disparue en 2013. « Elle a beaucoup utilisé le noir et blanc dans ses créations pour son rendu élégant et neutre. Elle disait que les intérieurs en noir et blanc étaient faits pour recevoir des œuvres d’art », raconte Marion Agnel-Guidoni, architecte d’intérieur à Paris, qui a démarré sa carrière au sein de l’éditeur Ecart International, sous la direction d’Andrée Putman. « Il est vrai que le noir et blanc fonctionne un peu comme une page blanche, qui met en valeur des œuvres plus spectaculaires ou tout simplement les objets du quotidien tels qu’un bouquet de fleurs, un beau livre… », ajoute-t-elle.


Synonyme de raffinement


Pour la styliste française Karine Köng, « le noir et blanc est synonyme de raffinement et de chic. Il a, à tort, une image élitiste mais est pourtant accessible à tous. » Nombreux sont en effet les éditeurs d’objets de décoration en grande série qui proposent régulièrement des collections d’accessoires autour de ces deux non-couleurs. C’est notamment le cas de la marque belge Serax ou de celles scandinaves, telles que Design House Stockholm, Menu, By Lassen, Marimekko, Bloomingville, House Doctor, Ferm Living ou encore Broste Copenhagen. Dans l’univers des bougies parfumées et des diffuseurs de senteurs, le noir et blanc est également très présent. On le retrouve chez Diptyque, Urban Apothecary, Astier de Villatte, Le Labo, Meraki ou encore Byredo.


Une valeur sûre

« Le noir et blanc est une valeur sûre en décoration d’intérieur, qui convient aussi bien aux appartements haussmanniens qu’aux espaces plus industriels », estime Marion Agnel-Guidoni. « On le retrouvait déjà dans les habitats traditionnels chinois ou japonais. Indémodable, il traverse les époques. C’est toujours aujourd’hui un classique de la décoration car il s’agit au fond de l’association de l’ombre et de la lumière », souligne l’architecte d’intérieur. Elle constate d’ailleurs que l’on s’en lasse beaucoup moins vite que de la couleur. Pour Karine Köng, le noir et blanc est également intemporel. « Il fonctionne quelle que soit la saison, aussi bien l’été que l’hiver ».


Jeux de matières et de textures

Le noir et blanc permet de créer des intérieurs très graphiques. Il est souvent associé à des lignes ou des formes géométriques. « Le noir vient mettre en valeur le blanc, le souligner, explique Marion Agnel-Guidoni. Il sculpte l’espace, précise Karine Köng. Mais il doit être utilisé par petites touches pour respecter un certain équilibre. »

Sobre, épurée, minimaliste : l’association du noir et du blanc n’est pas pour autant synonyme d’ennui. Plutôt que de jouer avec des gammes ou des associations de couleurs, il est recommandé de jouer avec les matières et de multiplier les textures. Porcelaine, grès, marbre, métal brillant ou satiné, lin lavé ou velours, bois, verre, etc. les possibilités sont infinies. 





Partager cet article