Please enable JS

Lampe Berger Paris devient Maison Berger Paris

19 mars 2018

A la suite de l'entrée majoritaire du fonds de capital-investissement Argos Soditic en août dernier, le groupe entend dépasser sa position de leader mondial sur le marché de la lampe à catalyse pour s'établir plus largement sur celui du parfum d'intérieur.

Autre objectif : passer du statut de PME à celui d’ETI. Pour cela, une stratégie 360° a été définie par Olivier Sillion, directeur général, et Guillaume Wehrlin, DG marketing et ventes, arrivés au sein du groupe en septembre dernier. La première étape est aujourd’hui, alors que l’entreprise célèbre ses 120 ans, la construction d’une nouvelle identité de marque. Les deux marques du groupe, Lampe Berger Paris (sous laquelle étaient vendus les lampes et les parfums) et Parfum Berger Paris (qui regroupaient notamment les produits parfumants tels que les bougies ou les bouquets), disparaissent au profit de la marque-mère Maison Berger Paris. Un événement assorti d’une nouvelle identité, d’un nouveau logo et d’une nouvelle plateforme de marque en vue de moderniser l’offre et d’investir toutes les gestuelles relatives au parfum d’intérieur. 


Maison Berger Paris entend en effet devenir un acteur incontournable, non plus seulement sur le marché de la catalyse où il est déjà leader, mais sur celui de l’Air Care en général. Objectif : proposer une offre plus lisible et fédérée sous une même bannière pour les détaillants et, in fine les consommateurs en point de vente. La nouvelle marque groupe s’applique donc désormais à l’ensemble des gammes de l’entreprise.

Parmi les autres axes stratégiques du groupe, la construction d’un plan digital pour stimuler son activité e-commerce, recruter de nouveaux clients et s’implanter sur de nouveaux canaux de distribution. Pour autant, les investissements seront prioritairement engagés sur les canaux existants (déjà 7 000 distributeurs dans 56 pays). Le groupe vise également une accélération de son développement en Europe, en Amérique du Nord et en Asie, les trois régions où il est le mieux implanté.

Lire aussi :



Partager cet article