Please enable JS

La porcelaine Meissen faire une cure de jouvence

26 juillet 2018

Cette article est à lié à une revue qui n'est pas encore parue, le contenu de l'article peu donc ne pas être finalisé.

Fondée en 1710, la manufacture Meissen a fait appel en 2017 à deux codirecteurs de création, Otto Drögsler and Jörg Ehrlich, qui insufflent un vrai vent de modernité. Rencontre avec ces deux créateurs de mode de la marque Odeeh qui, aujourd’hui, revisitent la porcelaine à quatre mains.

Lors du salon Ambiente, vous avez présenté des collections particulièrement contemporaines qui tranchent avec le style historique de Meissen. Quand ce changement de stratégie a-t-il été décidé ? 

En effet, Meissen est la manufacture de porcelaine le plus ancienne d’Allemagne. L’entreprise a commencé à vouloir moderniser la marque à partir de 2016 et a fait appel à nous dès août 2017 avec une nouvelle stratégie corporate. Nous sommes en charge de la création, mais aussi de l’identité visuelle de la marque et recherchons à toucher de nouvelles cibles à travers de nouvelles collections.

Pouvez-vous nous parler des nouvelles collections ? 

Au salon Ambiente 2018, Meissen a présenté 18 nouveautés créées sous notre direction artistique. La collection Antarctica a notamment rencontré un fort succès. Elle est particulièrement novatrice, inspirée des paysages polaires et de la forme des pingouins. Les formes jouent avec des angles en contraste avec des courbes et le tout en asymétrie. La collection existe en porcelaine blanche pure et avec une version grise avec des effets marbrés aléatoires. Ces nouvelles collections cohabitent parfaitement avec les produits traditionnels.

Vous collaborez également avec des artistes extérieurs... 

Depuis toujours, la manufacture Meissen a une riche tradition de coopération avec des artistes et designers. Au sein de notre “atelier” créatif, nous avons des talents tels que Maria Walther, Maximilian Hagstotz, Zhuoyu Hou and Lena Hensel. En complément, nous insufflons volontairement de la créativité en coopérant avec des ar- tistes extérieurs comme avec Chris Antemann, Jen Rey ou Frank Michaelis.

Pouvez-vous nous décrire les assiettes murales et mugs particulièrement artistiques ? 

Il est vrai que la collection Faces constitue une réelle innovation dans la décoration murale chez Meissen. Otto Drögsler a dessiné ces visages sur du papier avec de l’encre de Chine et les assiettes ont été ensuite peintes à la main sur de la porcelaine fine. Pour la collection de 20 mugs, il s’agit d’une collaboration avec l’équipe interne de Meissen. Nous avons par exemple voulu réinterpréter à notre manière le célèbre motif Onion avec des touches colorées, mais aussi de nombreux thèmes fondateurs. A l’image du vase d’apparat Kratervase qu’Otto Drögsler a revisité avec plus de 100 motifs historiques, la manufacture Meissen démontre qu’elle sait se réinventer pour entrer dans une ère nouvelle ! 






Partager cet article