Please enable JS

EK France : définition d'une nouvelle stratégie

07 decembre 2018

A la suite du changement de direction du réseau cet été, les dirigeants ont présenté les orientations stratégiques, qui seront centrées sur le point de vente. Explications.

En septembre dernier, Philippe Karmann a repris la direction d’EK France.  Ce changement de direction s’accompagne d’une implication plus grande des adhérents, dont trois responsables le seconderont dans le pilotage et la stratégie de développement des différents réseaux de la coopérative : Valérie Chevalier, présidente du réseau Culinarion (27 magasins) et propriétaire de 4 points de vente à Nantes, Vannes, Rennes et Angers ; Laurent Louis, président du réseau Ambiance & Styles (91 magasins) et exploitant d'un point de vente en périphérie de Limoges ; Olivier Debeurme, président du réseau des spécialistes en ustensiles de cuisine et exploitant d'un point de vente à Sanary-sur-Mer sous l’enseigne Maison Roland.

Sous l’impulsion de ces dirigeants, une nouvelle stratégie a été définie avec l’ensemble des adhérents. Celle-ci, centrée sur le point de vente, repose sur les fondamentaux du commerce associé, autour de trois axes essentiels et indissociables, les “3 C” : confiance, communication, croissance.

Pour Valérie Chevalier, "la confiance est un préalable, car elle sous-tend la logique du commerce associé. Elle permet d’optimiser l’avantage fondamental que représente la proximité des adhérents avec leur clientèle locale, mais aussi avec leurs collègues du réseau et leur direction. Ils échangent très régulièrement au sein de différentes instances ou groupes de travail et cela leur donne un atout essentiel par rapport au modèle succursaliste, moins réactif aux évolutions du marché".

Pour Laurent Louis, "la communication passera encore davantage par le point de vente physique, atout essentiel par rapport au commerce internet. Les animations ou ateliers en magasin seront privilégiés afin de réenchanter davantage l’acte d’achat".

Les outils de communication s’appuieront davantage sur le digital, avec une personnalisation des messages vers les clients, selon leur profil et de leurs habitudes d’achat. La mise en commun des bases de données des magasins vise à développer la réactivité de l’offre produits par rapport aux évolutions du marché. "Les magasins seront de plus en plus perçus comme innovants et attractifs. Les évolutions actuelles vers le bio ou le recyclage seront privilégiées, notamment sur les différents sites internet et par une présence renforcée sur les réseaux sociaux."

Pour Olivier Debeurme, "la croissance des différents réseaux de magasins sera une priorité car elle permettra aux enseignes Culinarion et Ambiance & Styles d’être plus visibles et ainsi renforcer leur notoriété sur le plan national".

Deux magasins Culinarion ont ouvert leurs portes à Brest et Besançon. Trois magasins Ambiance & Styles ont ouvert ces dernières semaines à Poitiers, Châteaudun et en périphérie de Besançon.

Cette stratégie de croissance passera par le développement du chiffre d’affaires de chaque magasin. "Notre cœur de métier est de favoriser leur développement individuel, qu’il soit mono ou multimagasins, indique EK France dans un communiqué. La croissance externe revêtira plusieurs formes. Elle passera par le recrutement de magasins existants dans notre secteur d’activité, avec lesquels nous partageons la même vision de notre métier, et par la création et l’ouverture de nouveaux magasins. Le dernier axe de croissance passera par des partenariats avec d’autres groupes, faisant partie de notre métier, dans des métiers complémentaires ou encore dans d’autres secteurs d’activité faisant partie du spectre des métiers de notre coopérative européenne EK/servicegroup (luminaire, puériculture, bricolage, électroménager, textile, fournitures de bureau, etc.)."

Partager cet article