Please enable JS

1er semestre 2018 : le Groupe Seb poursuit sur sa lancée

30 juillet 2018

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2018 s’établit à 3,025 milliards d’euros, avec de belles performances sur la zone EMEA et en Asie, et dans un contexte plus complexe aux USA.

A 3,025 milliards d’euros, le chiffre d’affaires du 1er semestre 2018 du Groupe Seb est en progression de 2,9 %, incluant une croissance organique de 7,4 % (7,3 % au 2e trimestre) et un effet devises de - 4,7 %, pour une croissance à 2,9 %. Pour rappel, au premier semestre 2017, le chiffre d'affaires du Groupe Seb s'élevait à 2,941 milliards d'euros.

Le Résultat opérationnel d’activité (Ropa) du 1er semestre 2018 atteint 208 M€, incluant - 16 M€ d’effet devises. La dette financière nette au 30 juin dernier s’élève à 2 015 M€, en hausse de 110 M€ par rapport à fin 2017.

La répartition géographique des ventes se répartit à 53 % pour les pays matures et à 47 % pour les pays émergents.

Ces résultats semestriels s’inscrivent dans un environnement contrasté, avec des pôles de fort dynamisme (tels que la Chine et la zone EMEA) et une situation compliquée en Amérique latine, aux États-Unis, au Canada.

Si la quasi-totalité des lignes de produits contribue à la progression du chiffre d’affaires, le dynamisme de certains segments est à souligner: entretien de la maison (aspirateurs), cuisson électrique (cuiseurs à riz, autocuiseurs électriques, Optigrill), préparation des boissons (cafetières expresso automatiques), confort domestique (ventilateur).

Un environnement également marqué par une distribution en mutation, avec le fort développement du e-commerce sur certains marchés, ainsi qu’un réseau de distribution traditionnel perturbé (marqué par des faillites aux USA, des difficultés au Brésil et une situation peu favorable en Europe). Le développement notable des ventes du groupe en e-commerce contribue à la progression du résultat (en Chine notamment).

Zoom sur WMF

L’activité grand public de WMF fait état de ventes contrastées (- 4 %) sur ce premier semestre de l’année. Le marché des articles culinaires est notamment tendu en Allemagne, et un recul des ventes est observé dans certains canaux de distribution. A l’international, une progression est notée dans les autres pays EMEA (un accroissement des programmes de fidélisation est annoncé pour le 2e semestre). Distribution encore en transition dans certains pays type Corée du sud. L’objectif n°1 du groupe est l’enrichissement offre produits, avec de l’innovation, pour un retour en force de WMF. Le groupe mise en particulier beaucoup sur les nouvelles gammes FusionTec et Lono. L’heure est aussi à l’enrichissement de l’offre en magasin pour que celle-ci soit plus qualitative, que ce soit dans les magasins WMF (200 points de vente) et dans boutiques home&cook. A noter également la belle progression des ventes en e-commerce (+ 20 %) et des relances fortes de la marque, en particulier en Espagne (où la distribution spécialisée est forte) la filiale Espagne de WMF a été transférée vers Groupe Seb Iberica, avec pour effet l’élargissement de la distribution de la marque aux grands magasins, à l’e-commerce. Un magasin WMF a en outre été ouvert à Majorque. L’ensemble de cette activité se traduit par des ventes en croissance de 21 % sur le territoire espagnol. Autre pays important pour WMF : la Turquie. La marque y possède ses propres boutiques, avec belle activité malgré une situation géopolitique tendue. WMF y comptabilise 45 nouveaux points de vente partenaires et a ouvert un magasin en propre à Istanbul. En résumé pour le marché grand public, ce premier semestre a vu le renforcement et la consolidation de l’offre produits WMF, avec la poursuite du développement de la marque, notamment en Europe.

A noter que le marché du café professionnel a généré 290 millions d’euros (+ 2,4 % à tcpc). Avec le renforcement des effectifs commerciaux et techniques, le Groupe Seb investit dans ce segment. Avec des gains de nouveaux comptes en Europe occidentale et central, en Chine, Thaïlande, Malaisie, Inde, Chine. Enfin, les ventes de l’équipement hôtelier (100 millions d’euros environ) sont en légère croissance.

Groupe Seb : dynamisme de l’activité grand public

Concernant l'ensemble de l’activité du Groupe Seb, le segment grand public est dynamique, notamment en Chine et en zone EMEA. En France, si le début d’année s’est révélé positif, les ventes du 2e trimestre accusent une légère baisse, pour un chiffre d’affaires stable au 1er semestre. « Celle-ci doit être mise en perspective d’un marché moins porteur et d’un effet de base 2017 défavorable lié notamment à des programmes de fidélisation. Cet historique élevé concerne le petit électroménager, pénalisant les ventes de la période, malgré de belles performances de Cookeo, de la préparation des aliments (Cuisine Companion et blenders), de BeerTender (effet coupe du monde de football), des aspirateurs (…) ou encore de Dolce Gusto. (…) En articles culinaires, les ventes sont en nette progression », indique le groupe Seb.

En Allemagne, le chiffre d’affaires du semestre est en recul de 3,5 %. En cause, « marché des articles culinaires en retrait conjoncturel, ainsi que par la dégradation des ventes à certains canaux de distribution. » L’activité se développe néanmoins rapidement en ligne (+20 %) et le Groupe met en œuvre, en parallèle, la rationalisation et l’optimisation du réseau de magasins WMF.

Une performance importante (+ 35 % à tcpc) est enregistrée sur le marché turc (dont le réseau retail est dynamique), avec des gains de parts de marché en hausse de 0,2 %. Le Groupe y a mis en place de structure dédiée au marché local pour des offres spécifiques (café turc notamment), donc plus proches du consommateur, et fabriquées localement.

Le marché polonais s’est aussi distingué par son dynamisme dans toutes les catégories, avec des ventes pour le S1 en croissance : + 29 % à tcpc, et des gains de part de marché en PEM de + 2,1 points. « Un marché porté par la capacité à mettre en œuvre les recommandations produits et marketing du groupe. » Le groupe y a notamment doublé ses ventes de machines expresso automatiques.

En Ukraine, les ventes du premier semestre affichent + 66 % à tcpc dans toutes les familles de produits. Avec pour le groupe, une position de n°2 en PEM et de n°1 en articles culinaires avec des gains de PDM à + 4,6 points.

En Italie, le chiffre d’affaires progresse également, avec de bons résultats notamment pour la cuisson électrique (Cookeo et Optigrill).

En Colombie, tendance à la hausse également avec des ventes à + 7 % à tcpc, notamment stimulées, entre autres, par les blenders notamment, qui y sont la première catégorie de PEM culinaire. Une légère baisse sur les articles culinaires est notée.

Sur le marché brésilien, les résultats du groupe ( - 5 % à tcpc) sont impactés par une grève des transports routiers au cours du premier semestre, et la phase de transition industrielle en articles culinaires avec un retard sur la mise en œuvre des lignes cookware sur le site de production d’Itatiaia.

A mentionner également, la croissance (+ 15 %) de Supor en Chine sur le marché des articles culinaires, grâce aux produits que sont les autocuiseurs, les casseroles, les steamers et les woks. Le groupe souligne le développement rapide sur les segments des ustensiles et accessoires de cuisine (notamment bouteilles et mugs isothermes).

Partager cet article